Laboratoire d'innovation
des Hôpitaux universitaires de Strasbourg

Les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg
chargement en cours...

Bon séjour

2012-2015

Commande artistique et de design à l'hôpital de jour gériatrique de l'hôpital de la Roberstau

Contexte

L'espace hospitalié concerné par la commande artistique et de design Bon séjour se situe à l’hôpital gériatrique de la Robertsau, un des quartiers résidentiels de Strasbourg. On vient dans cet hôpital de jour - CMRR (Centre Mémoire Ressources et Recherche) pour y faire des bilans mémoire, orienté par son médecin traitant par exemple. Ouvert du lundi au vendredi, l’hôpital accueille les personnes venues consulter de 8h à 16h afin de leur proposer tout un ensemble d'examens. Entre chaque examen et pour le repas de midi, la quinzaine de patients accueillis chaque jour se retrouve dans une grande salle dont les baies vitrées ouvrent sur un parc arboré.

En 2010, le service connait une première restructuration qui amène une ré-organisation des espaces et un rafraichissement de ses murs grâce à la participation active des équipes. L’année suivante, le chantier et l’expérimentation reviennent s’installer de manière légère dans le service, avec la présence, durant huit semaines,d’une équipe de six étudiants en DSAA (Diplôme Supérieur D’arts appliqués) de l'Ecole Le Corbusier . Cette équipe a la particularité de réunir des compétences en graphisme, design d’espace et design de produits. Au cours de leur projet, les étudiants fréquentent assidument l’hôpital de jour, échangent et interagissent avec les patients, leurs familles et l’équipe soignante, avant de proposer une série de pistes de travail qui renouvelaient les formes d’accueil et concouraient à accroitre le confort et le bien-être dans le service. Cette approche pluridisciplinaire du design, la présence de l’équipe sur le terrain et la diversité des projets ont entrainé l’équipe de l'hôpital de jour à poursuivre la collaboration avec la Fabrique de l’hospitalité.

Après plusieurs mois de travail pour définir un cadre de projet singulier, la Fabrique de L’hospitalité publie en novembre 2012 un appel d'offre pour une commande artistique et de design dans l’hôpital de jour gériatrique. Il s’agit de tester une méthode de projet originale articulée en deux temps : un premier temps de travail de terrain, en interaction avec les acteurs de l’hôpital de jour, à l'issue duquel un projet concerté est validé collectivement par l’équipe de l’hôpital de jour et l’équipe de créateurs sélectionnés. Dans un second temps, le projet est réalisé en respectant les contraintes d’un site occupé.

La méthode immersive et la validation conjointe et continue

Cette commande pour l'hôpital de jour gériatrie de l'hôpital de la Robertsau permet une nouvelle forme de travail pour la Fabrique de l'hospitalité : convier une équipe de designers, Care & Co. associé à Aurélie Eckenschwiller, Nicolas Couturier, Julien Legras de l'agence Éléments communs et Maud Jarnoux coloriste, à effectuer un travail de terrain et d'immersion sur le site avant de présenter un projet. Pendant trois mois, d'avril à mai 2013, Care & Co. a effectué quatre visites de deux jours qui lui ont permis de rencontrer l'équipe élargie de l'hôpital de jour Saint François : équipe de soin, secrétariat, cadres de soin et cadre hospitalier; direction, bureau de pôle, médecin hygiéniste, ingénieur sécurité et direction de la qualité. Aussi, dans la mesure du possible, les membres de Care & Co. se sont entretenus avec les patients et leurs familles pour comprendre leurs points de vue et leurs besoins par rapport au service existant. Ces visites leur ont peu à peu permis d'avoir une image plus nette du parcours du patient, et d'apprécier l'importance des phases en amont et en aval de la journée d'évaluation.

En parallèle, Care & Co. a très vite formalisé ses idées et intentions de projets pour les présenter à cette même équipe élargie. Avec eux, ils ont affiné, précisé et reformulé chaque piste. Les pistes comprenaient des propositions variées et complémentaires qu'il n'avait pas encore triées : sur le repérage dans le périmètre de l'hôpital de jour, l'identification de l'équipe, l'aménagement intérieur de l'hôpital de jour, etc.

A partir du tri et de l'affinage effectué avec l'équipe, Care &Co. a commencé à agencer les pistes de projets sur un plan, encore assez ouvertes et destinées à être manipulées et critiquées par l'équipe élargie. Grâce aux retours qui leur ont été faits et aux nouveaux enseignements de cette présentation, les pistes de travail se sont consolidées en un pré-projet global pour le service qui a été présenté au début du mois de juin 2013 à l'équipe élargie. Ce rendez-vous a permis d'échanger le plus largement possible autour du projet, avec des interlocuteurs connaissant bien, peu ou pas le projet et recueillir ainsi des points de vues différents venus de personnes extérieures.

C'est à la suite de ce rendez-vous que Care & Co. a repris des éléments du projet validé pour construire le projet Bon séjour.

Le projet Bon séjour

Le séjour de l'hôpital de jour Saint François a été imaginé pour procurer à la fois un sentiment de stimulation et de confiance. Au delà de l'exploration physiologique, les patients doivent pouvoir profiter de la journée en découvrant une forme de confort différente de celle de leur domicile et en rencontrant de nouvelles personnes.

L'espace a été conçu pour souligner et accompagner les différents moments de la journée : les micro-espaces que sont le seuil, le vestiaire ou encore la salle à manger s'activent et se désactivent au fur et à mesure de l'arrivée des personnes, de l'attente, des examens, du repas, etc. Au delà de cette programmation espace/temps, les équipements rendent possibles des animations ponctuelles, sonores et lumineuses et facilitent l'appropriation des personnes : l'envie de lire, d'écouter, de regarder, de déambuler, de s'accouder, etc.

Le projet Bon séjour repose sur la mise en place d'un parcours articulé autour de deux motifs principaux :

1 - la ligne continue Une ligne horizontale pour créer une continuité dans le parcours du patient et l'accompagner dans toutes les étapes. Cette ligne se décline autour de la signalétique, de la main courante, du belvédère, du plateau du vaisselier et de l'accoudoir longeant la salle de kinésithérapie.

2 - les points d'ancrage Tout autour de la ligne d'horizon, sont disposés des points d'ancrage propices au repérage, à la découverte ou à la détente. Ils sont autant de transitions et de rebonds dans la journée. On les retrouve dans l'encadrement des portes destinées à l'accueil des patients, dans les éléments de mobilier du mur de curiosité ou encore dans l'encadrement des fenêtres de la salle de séjour. Ces motifs visent à accompagner la personne dans sa journée à l'hôpital de jour, sans pour autant constituer un parcours rigide. Au contraire, l'ensemble des éléments graphiques ou architecturaux du projet ont été conçus pour laisser place à la liberté d'interprétation des fenêtres de la salle de séjour.

Ces motifs visent à accompagner la personne dans sa journée à l'hôpital de jour,sans pour autant constituer un parcours rigide. Au contraire, l'ensemble des éléments graphiques ou architecturaux du projet ont été conçus pour laisser place à la liberté d'interprétation et d'appropriation tant des patients que de l'équipe de soin.

Re-think a geriatric ward in the Strasbourg University hospital with human centric methods and co-design tools

The reference center for geriatric memory disorders is managed by Doctor Catherine Martin- Hunyadi. It combines medical competences in several domains like geriatrics, neurology and psychiatry. Aging people come to the reference center for memory disorders to undergo an examination during a whole day to diagnose a possible memory disease like Alzheimer's disease and come in again a few months later to make a track. The patients - 15-20 per day - stay in the ward alone, without their families. They are installed in a very large room waiting for examinations or tests. They have their meals and make the physiotherapeutic exercises in the same place. Every disease has two aspects: a medical and a social. In spite of the staff's human and technical skills, patients are most of the time anxious and afraid. At the beginning, they are afraid to hear the diagnosis, feeling overwhelmed, then anxious because of their dementia behaviour, cognitive decline and memory disorders. This situation is unsatisfactory for the patients' wellbeing, for the staff's serenity but also for the reliability of the tests.

Care &Co try as much as possible to test ideas on the field. "A quick mock up often avoids turning bad ideas to real life. For example, we made a clock that could help people get an information on whatʼs going to happen and to reassure them that they will effectively quit the hospital at 5 in the afternoon. After few days of test, the neuro-psychologist came to us and said that the shape of the clock was disturbing because it refered to an examination the patients had to pass… Then, we made few more drafts to reach the final form which conveys the proper meaning. Finally, this process is definitely longer and more time consuming for all the stakeholders on a short term period. But it will help the project to be sustainable, to live longer than the duration of the study itself. Weʼve seen doctors staying late after their work to move tables and test new configurations of space. Thanks to these little new habits, we can already see how the entire team is making their service better, evolving with and without us. This is really encouraging because they will be actors of their service."

From the patientʼs perspective, it means that the staff will be able to improve their service and to provide a better care to them, every time needed, without giving up according to the administrative barrier which often rules the world of public services.

Technique :

Design centré sur les usages, aménagement d'espace, création de mobilier, mise en couleur et en lumière.

Partenaires financiers des HUS :

AG2R LA MONDIALE avec la Fondation de l'Université de Strasbourg, la Ville de Strasbourg, la Drac Alsace, l'ARS Alsace et la MACSF

Budget :

202 000 euros

Lieu :

Hôpital de jour Saint-François- CMRR, Hôpital de le Robertsau

Comité de pilotage :

Le Professeur KALTENBACH, Catherine MARTIN-HUNYADI, Laetitia MONJOIN ; Clélie PHILLIPPS ;Xavier DE PETIGNY ;Catherine DEMUYNCK ; Isabelle MEISS, Liliane LE GUAY ; Mathias BILGER, Ginette SITTLER, Eric HELLER, Annie LANOT, Gabrielle KWIATKOWSKI, Bernard GOY, Anne FLECHON-LANG, Valérie BURGY, Véronique HANSMANN, Cecilia GURISIK, Jean OBRECHT

Maitrise d'ouvrage :

Direction des infrastructures et des travaux des HUS

2016

Centre de référence des troubles du langage et des apprentissages (CRTLA) : immersion, diagnostic et tests.

2015

Commande de design global réalisée avec l’Unité d’hospitalisation chirurgicale pédiatrique d’Hautepierre

2006 - 2009

Commande artistique et de design de la maternité de Hautepierre

2008-2011

Résidence de l'artiste Sylvain Gouraud, édition (livre d’artiste et site internet) avec les équipes et les patients du Pôle de psychiatrie et de santé mentale des Hôpitaux universitaires de Strasbourg.

2011

Commande artistique et de design de l'unité de soins palliatifs des Hôpitaux universitaires de Strasbourg.

2011

Commande artistique et de design des services de neurologie des Hôpitaux universitaires de Strasbourg.

2011

Façades et aménagements intérieurs de la Maison des adolescents

2011

Une expérience tactile de l'art pour les enfants des crèches hospitalières

2011-2013

Parcours au Nouvel hôpital civil

2010

Caissons lumineux dans les couloirs de la maternité de Hautepierre

2012-2013

almanach des maternités des HUS

2004-2009

Partenariat avec le FRAC Alsace et le service pédagogique du MAMCS

2004-2005

Intervention artistique et cartographique sur le territoire de l'Hôpital Civil

2006

Livre d'artiste

chargement en cours...

projets associés